Billets relatifs au mot-clé : oelita

La banlieusarde prend le bus de son ex-vie de parisienne

Posté le vendredi 19 février 2010 par Oelita, rubrique Perso

Il y a 3 ans, je racontais mes trajets de banlieusarde tranquille. Dans les commentaires, je me prenais à croiser les doigts pour mon entreprise ne déménage pas. Je n'ai pas dû les croiser assez fort...

Mon bureau n'est plus à 15 minutes à pieds de ma gare parisienne, hélas ! Cela fait deux mois, désormais, que je dois prendre le métro, comme tout le monde. J'ai failli en pleurer de désespoir et donner ma démission illico la première fois que j'ai emprunté ce trajet infernal. Qui, de plus, me fait perdre 25 minutes supplémentaires matin et soir. Heureusement que je suis passée au 3/5ème, c'est déjà ça de gagné.

Je dois prendre 2 métros successifs pour atteindre mon nouveau bureau, relégué à une lointaine porte de Paris. Le premier trajet est heureusement court, car il est bondé. Le deuxième est plus tranquille, je peux bouquiner, c'est déjà ça... Mais je déteste tellement ces tunnels, ces escaliers, cet enfouissement souterrain ! Il y a bien une autre solution : celle de prendre le bus. Un bus direct dessert effectivement ma porte de périphérique depuis ma gare ! Ce doit être long, embouteillé, bondé... et puis il faut déjà arriver jusqu'à l'arrêt de bus, de l'autre côté de la gare.

Un jour où les écrans de la ratp (quelle bonne idée ils ont eue là !) m'a indiqué que mes deux lignes de métro étaient perturbées par des soucis techniques et un voyageur malade, j'ai décidé de tester le bus. Après tout, quand j'étais parisienne, j'adorais prendre le bus ! En effet, je suis née à Paris, j'y ai grandi, et j'y ai vécu jusqu'à la naissance de mon 3ème enfant, soit 28 ans de vie parisienne intra-muros. Mon père, très à cheval sur les horaires, me répétait toujours "Ne prends pas le bus si tu as un rendez-vous, tu seras forcément en retard !". Je le prenais donc pour me balader... parfois même au hasard, pour faire la touriste !

Bref, j'ai testé ce trajet en bus. Et là, chance, très peu de monde dans le bus. Re-chance, ça roule assez bien. Il faut dire que j'arrive tard le matin, l'heure de pointe est bien calmée. Je me détends un peu. Et paf, je me prends mon ex-vie de parisienne en pleine figure.

Un bus parisien des années 80... (photo prise chez cette association)
Bus parisien des années 80

Car le bus passe par des quartiers où j'ai vécu. La maternité où je suis née (et où ma mère, avant moi, est née aussi !). Le coin de mes magasins bobos préférés. La boutique où j'ai acheté une moquette en 90, tiens, elle existe encore. Le boulevard où mes parents habitaient à ma naissance. Le parc romantique où je me promenais souvent quand j'étais étudiante. La mairie de mon premier mariage. Le quartier de mon dernier appartement parisien, où je faisais mes courses il y a 15 ans. L'immeuble où mon mari a travaillé un temps. Le restaurant où nous avons fêté l'anniversaire de mes parents. Le théâtre où j'avais pris un abonnement. Le théâtre où ma mère m'emmenait (ce n'est pas le même). La première école maternelle de mes enfants.

Wow, tous ces souvenirs d'un seul coup. Dans le désordre. En vrac, même. Emouvant, pas forcément facile. Rassurant quand même aussi. Des endroits que j'ai déjà souvent revus. D'autres, non.

Je suis arrivée à mon bureau. J'ai mis le même temps qu'en métro, finalement. C'est moins pénible que les tunnels. Je le reprendrai. Pas tout de suite, le temps que je réceptionne tout ça...

NB : J'ai mis plusieurs semaines avant de retenter la chose. Hier. Je l'ai repris ce matin aussi. Le soir, malheureusement, c'est impossible, trop d'embouteillages, ce serait encore plus stressant que le métro.

Je n'ai pas le temps... ou la gestion des priorités

Posté le dimanche 16 août 2009 par Oelita, rubrique Psycho

Quand on dit "Je n'ai pas le temps de faire cela", est-ce vrai ? Pour être encore plus précise, quand on dit "J'aimerais tant faire cela, mais je n'en ai pas le temps !", est-ce bien vrai ?

C'est un sujet qui m'a toujours titillée, qui m'a poussée à étudier les méthodes d'organisation et de gestion de todo-listes, comme GTD (eh, mais je n'ai jamais parlé de GTD sur ce blog ! Faudra que je rattrape ça... ). Qui m'a fait découvrir aussi le blog ZenHabits, qui parle des projets de vie et de la simplicité volontaire. Qui m'a poussée à lutter contre la procrastination (sans beaucoup de succès), afin de trouver un peu plus de temps libre, toujours, pour faire encore plus de choses, car j'ai mille envies. Puis à me demander si cette lutte permanente contre le temps était réellement une bonne idée, puisque j'aurai toujours des choses dont j'ai envie mais que je ne pourrai pas faire.

Il faut dire aussi qu'en ayant 5 enfants, j'ai souvent droit à des remarques du style "Mais comment fais-tu pour trouver le temps de faire ça (gérer 2 sites web, faire du jardinage ou de la déco, etc. ) ?". A chaque fois, moi, je m'étonne que d'autres parents ne trouvent jamais le temps de rien faire (selon leurs dires !) avec seulement 1 ou 2 enfants. Il y a 2 éléments différents qui s'entremêlent, en fait, dans ce constat souvent négatif :

  • Chacun ne compte pas le temps consacré aux taches qu'il ressent comme "obligatoires" (pas les mêmes pour tout le monde !), comme étant du temps "libre".
  • Chacun a également des occupations qu'il ne "voit" pas comme dévoreuses de temps.

Ce sont les deux premiers points à étudier quand on sent confusément qu'on manque de temps, et qui se résument à : quelles sont les activités que je peux zapper, ou au moins diminuer, pour me dégager du temps libre ?

Le 3ème point, cependant, est le plus important pour ne pas se re-poser la question à nouveau dans 6 mois : pour faire quoi d'autre à la place ? J'ai envie de quoi ? Qu'est-ce qui est important pour moi ? Qui me frustre le plus quand je ne le fais pas ?

Récemment, j'ai adoré cet article trouvé chez The happiest mom (une source d'inspiration formidable, j'apprécie énormément Meagan Francis dont j'ai lu le livre Table for eight). C'est celui qui m'a poussée à enfin écrire un billet sur ce thème.

Is it really that you DON’T HAVE the time? Or are you scared to try something new or afraid you’ll look selfish if you take time away from your family?

If I truly WISH I had time to do something, then I need to MAKE time for it

Le plan d'action générique que m'inspire cet article, et tout ce que j'ai lu sur le thème du développement personnel depuis un ou deux ans, est donc le suivant :

  1. Réduire les occupations stériles. Ni utiles, ni agréables. Ou plutôt : moins utiles et moins agréables que d'autres. Là, je ressors toujours le même exemple :-) : je sais que certaines aiment bien repasser (!), et que d'autres n'acceptent pas de voir porter des vêtements un peu froissés, mais pour moi, le repassage est une occupation stérile, donc éliminée depuis longtemps. A vous de trouver les vôtres.
  2. Être lucide sur ce que l'on fait. Quitte, comme avant d'attaquer un régime, à noter pendant une semaine, toutes nos occupations, dûment minutées. Ah ouiiiii, on a passé 7h30 dans la semaine à regarder des émissions télé qui ne volent pas haut et nous ont juste tiré quelques sourires, et surtout fait soupirer sur la nature humaine. Revoyons un peu le point 1...
  3. Savoir renoncer. A ses propres envies (parce qu'on ne peut pas tout faire, alors il vaut mieux en faire moins, mais mieux). A celles des autres (ce qu'on nous demande, ou ce qu'on attend implicitement de nous, ou ce qu'on croit que les autres attendent de nous... aaah le plus piégeux, ça !). Aux tentations (le retour de la procrastination !). Sans culpabilité (surtout par rapport aux envies des autres).
  4. Être lucide sur ce que l'on désire faire. OK, j'ai toujours rêvé de savoir peindre. Autre chose que des murs, je veux dire. Mais bon, soyons honnête, si je mets en balance "m'inscrire à un atelier de dessin-peinture et y consacrer 4h par semaine", et "consacrer 4h par semaine à améliorer mes sites web", je choisis sans aucune hésitation mes sites web. C'est plus important pour moi. Du coup, je me dis que la peinture, c'est juste une jolie idée. J'arrête donc, dorénavant, de dire "j'ai toujours rêvé d'en faire", car ce n'est pas vrai. C'est juste un : "Ça doit être cool de savoir peindre". Ce qui est très différent.
  5. Savourer ce que l'on fait par choix. La dernière amélioration que j'ai apportée sur mon site TourDeJeu (qui illustre ce billet), je ne me suis pas dit (comme je l'aurais fait il y a peu... ) : "Bon, enfin une chose de barrée sur ma todo-liste de 3km, pfff dire que je voulais le faire depuis 2 ans, c'est pas trop tôt, faut vraiment que je trouve du temps pour avancer plus vite !". Non. Je me suis dit : "J'ai bien fait de consacrer 3 journées entières, en posant des RTT, pour réaliser cette évolution du site, c'était vraiment important pour moi, et je suis fière de ce que ça donne, ça me motive pour continuer !". Et surtout, pendant ces 3 jours-là, je me sentais une énergie folle, parce que j'avais un vrai plan d'action ! Idem à chaque fois que je suis allée à la salle de sport avec mon ado, en nous motivant mutuellement. Même si ça ne m'a pas beaucoup musclée parce que je n'y allais pas assez souvent, le but était de me vider aussi un peu la tête, et de partager un truc avec mon fiston. Je le savais, et ça me rendait contente.
  6. Prendre régulièrement un peu de recul sur tout ça. Ses choix. Ses priorités. Rien n'est définitif. Je crois que je ne vais pas renouveler mon abonnement à la salle de sport, mais ce fut une bonne chose d'y être allée. Je continue à regarder certaines bêtises à la télé, parce que ça me détend et que je passe un bon moment avec mes enfants, mais j'en ai supprimé d'autres. Je vois que mon plan RTT a été très bénéfique aussi, mais je vais manquer de RTT, donc il va falloir passer au plan supérieur. Etc.

Voila pourquoi je vais passer à 3/5ème de temps au lieu de 4/5ème pour mon boulot à partir de septembre. J'ai testé la formule en posant un jour de congé par semaine depuis mai (j'en avais en réserve). J'ai fait un calcul pour la perte de salaire. Go ! Et pour le reste de ce qui peut me faire rêver à un moment ou à un autre, je ne dirai plus "Je n'ai pas le temps", mais "J'ai d'autres priorités". Hop.

La femme moderne et internet

Posté le jeudi 16 avril 2009 par Oelita, rubrique Socio

Avez-vous lu cet article de Sandrine Decorde paru chez Presse-Citron le 8 mars dernier ? "le e-commerce, la plus belle conquête féminine" vaut le détour. Je ne me reconnais pas complètement dans la cible décrite : à 30 ans, j'avais déjà 3 enfants, et Internet n'était pas encore dans mon foyer ni dans beaucoup d'autres. Mais j'en aime le résumé : "C’est une évidence : pour se simplifier la vie, la Femme est championne ; et il vaut mieux pour elle, sinon elle ne s’en sort pas.". Ca, c'est bien vrai ! et la vie de mère de famille qui fait ses courses par internet, dégotte ses vacances par internet, fait son shopping par internet... et fait aussi la geekette (c'est pas réservé aux hommes, non mais oh)... c'est ben vrai, ma bonne dame.

Mon bureau à la maison

Peu de temps avant, j'avais déjà bien aimé ce billet de chez Klog : nous sommes de plus en plus nombreuses à être des "Digital Mum très Enthusiastic car ça me facilite ma vie de Nomad." Ici aussi, on utilise un site familial (Hellotipi !) pour faire un genre de wiki collaboratif des courses de Noël !

Alors bien sûr, Internet sert aussi à beaucoup d'autres choses plus futiles ou au contraire plus importantes... mais c'est clair, il est extrêmement pratique pour la vie de famille !

NB : Hop, ça y est, je me suis inscrite sur Twitter, pour voir... et hop, j'ai enfin décoré ma bannière de blog !

Gâteaux d'anniversaire en folie !

Posté le dimanche 25 janvier 2009 par Oelita, rubrique Pratique

Ma copine Marie m'avait plusieurs fois bluffée avec ses photos de gâteaux d'anniversaire. Un des plus classiques semblait être celui en forme de train. J'avais mis la photo de côté, en me disant que moi aussi, un jour, je le ferais !

L'été dernier, je suis tombée sur le gâteau pirate de Shalima et je me suis dit que c'était aussi une super bonne idée. D'autant qu'on a des quantités de playmobils à la maison.

Je ne sais plus comment exactement, mais on m'a aussi signalé qu'il existe un site de fans de gâteaux rigolos. Le site un peu sommaire s'est transformé en forum, dont voici l'adresse ! Un forum de oufs. Des TONNES d'idées de décors de gâteaux, rangées par thématiques. Des astuces, des recettes... Bref, TOUT ce qu'il vous faut pour vous lancer, vous aussi, dans un joli délire qui bluffera vos enfants !

Ce samedi, j'ai à nouveau fait face à un goûter d'anniversaire à la maison et je me suis lancée. J'ai montré les photos de gâteau-train et de gâteau-pirate à mon fiston qui fête ses 8 ans, en me demandant s'il allait me répondre qu'il était trop grand pour ça... mais le train lui a beaucoup plu ! Banco.

J'ai pu voir sur le forum de GateauxRigolos que le modèle train est un des plus faciles et des plus courrus. 32 pages de discussion et de photos rien que pour les trains !

Voici donc mon petit train (qui ressemble plutôt à un camion à deux remorques, mais bon !) :

Gâteau en forme de train

Bon, j'avoue, il y a longtemps (genre 12 ans !), j'avais déjà réalisé quelques autres décors, comme ce décor de Noël :

Gateau village de Noël

Mon gâteau train a beaucoup épaté... mes aînés ! Les petits l'ont trouvé sympa, mais n'ont pas daigné le goûter ! Ils ont dû croire que c'était un décor non comestible. Ou bien, ils s'étaient déjà un peu trop gavés de bonbecs et sodas... En tout cas, la famille l'a dévoré pendant le week-end. Je crois qu'il ne reste que quelques rails...

Comment vous faites ?

Posté le mercredi 3 décembre 2008 par Oelita, rubrique Pratique

Une maman déguisée en Fée ClochetteC'est une des questions que l'on entend le plus fréquemment quand on dit qu'on a une famille nombreuse. Avec 5 enfants et un job, je l'entends particulièrement souvent.

La remarque qui l'accompagne souvent est "Vous devez être très organisée".

Ouarf. Je ne crois pas, non. Du moins, pas au sens classique du "Je planifie à mort". Je déteste planifier, j'aime l'impro. Par contre, ok, pour pouvoir improviser à 7, il faut un peu plus de préparation qu'à 2, c'est clair.

Par exemple, non, je ne prépare pas mes menus à l'avance, et mes courses sont largement faites au feeling. J'ai juste jeté un coup d'oeil dans les placards avant de partir. Chaque soir de la semaine, en rentrant du boulot, hum disons à 20h, hum disons plutôt quand un des enfants commence à me signaler qu'il a faim, je descends dans la cuisine, j'ouvre le frigo, au besoin le congélo, au besoin le placard, et je cherche des idées.

Alors oui, il me faut une recette faisable en 15 minutes, et oui, il me faut plutôt 12 oeufs que 4. Ce qui veut dire que je suis organisée, en effet :

  • Je connais un tas de recettes rapides.
  • J'ai un stock d'épices et autres ail/oignon/échalote surgelés qui me permettent de créer des tas de variantes à mes recettes.
  • Dès que je vois que j'ai moins de 12 oeufs en stock, je pense à passer rapidement en acheter d'autres à la supérette.

Voila, c'est le genre de super planification/organisation que je maîtrise. Ca ne va pas bien loin, non ?

Mais le vrai secret, il y en a quand même un. C'est tout ce que je ne fais PAS. Quelques exemples :

  • Je ne repasse pas le linge. Rien. Les vêtements trop froissés pour être portés sans repassage sont strictement évités lors des achats (no way s'il y a du lin dedans, par exemple), et les erreurs de casting sont lâchement abandonnées au fond du placard.
  • J'avoue que le reste du ménage est loin d'être ma priorité aussi.
  • Je fais très peu le taxi pour les enfants. Un critère prioritaire au choix de mon logement a toujours été d'être près de "tout". C'est pourquoi je vis en banlieue parisienne si lointaine qu'on n'appelle même plus ça la banlieue. Mais tout est à 20 minutes à pieds maximum de la maison, et les enfants peuvent y aller seuls dès 8 à 10 ans. Les ados sont parfaitement autonomes. Par ailleurs, les activités extra-scolaires pour les moins de 6 ans, c'est rigolo, mais pas indispensable du tout.
  • Je me fais livrer mes courses d'épicerie et une bonne partie du frais par Houra. Oui, ça coûte plus cher. Mais j'y gagne des heures et de la fatigue, alors je suis prête à payer pour ça. Je commande aussi beaucoup chez Amazon (les listes de livres de mon hypokhâgneuse de fille, par exemple). La petite librairie de quartier, j'y passe toujours aussi, mais quand cela me fait plaisir.

Mais bon, faut pas trop la ramener sur tout ça. Parce que si vous dites que "Oh, ça va, ce n'est pas si terrible, je ne me sens pas si débordée", on va croire que vous vous la pétez grave en super-maman-parfaite.

Alors que c'est pile le contraire : pour ne pas être débordée, le seul secret, c'est justement de ne PAS essayer d'être parfaite. Sereinement.

A lire aussi sur le sujet : un article chez "Un père de famille", et 3 réponses en anglais, chez Workitmom.

Notre voyage familial en Ecosse

Posté le dimanche 16 novembre 2008 par Oelita, rubrique Perso

Cet été, nous sommes partis, tous les 7, en Ecosse. J'ai loué 3 maisons différentes, une semaine chacune, via Internet. Nous avons pris notre monospace avec son coffre sur le toit, et hop, direction le Nord pour 3 semaines.

Le séjour a beaucoup plu aux enfants, car nous avons visité un tas de châteaux qui les ont fait voyager dans le temps... et puis les enfants aiment être à l'étranger, découvrir de nouvelles cultures, des nourritures différentes, des mots inconnus, des histoires d'ailleurs.

Nous avons tenu un journal de bord, et nous avons pris des centaines de photos. Comme j'ai depuis 10 ans un site sur les voyages en Norvège, Trolls & fjords, j'ai décidé de créer un petit blog de voyage pour l'Ecosse, et de le mettre dans un coin de ce site nordique.

Je vous invite donc à venir découvrir notre voyage 2008 en Ecosse ; je remplis petit à petit ce blog, cela prendra encore quelques semaines avant qu'il ne soit terminé !

C'était la rentrée

Posté le mardi 23 septembre 2008 par Oelita, rubrique Perso

Mon dernier billet date du 29 août. Wow, que s'est-il passé pendant ces presque 4 semaines ?

La faille spatio-temporelle de la rentrée scolaire. Une plaie récurrente de la vie de famille. Des tas de courses à faire. De papiers à remplir. D'emplois du temps à organiser. Beurk.

Cette année, pour mes petits, pas de grosse rentrée à signaler.

Oui, mais j'ai une grande, aussi. Celle qui a eu 18 ans et son bac. Donc voila, elle est en hypokhâgne, et elle habite une chambre d'étudiante toute la semaine. Ca se passe plutôt bien, même si la transition n'est pas toujours facile, et qu'elle doit faire face à plein de changements : avoir plein de travail (fallait bien s'y mettre à un moment !), apprendre le latin (apparemment, ça l'amuse, tant mieux), se faire de nouveaux amis (quand on n'a pas eu de place à l'internat, c'est moins facile), se faire à dîner toute seule le soir (heureusement, il y a un Monop et un Picard à deux pas).

De mon côté, je m'attendais à ce que ce soit un peu difficile de ne plus l'avoir à la maison. Effectivement. Ca l'est. Dur mois de septembre.

Pour finir en beauté ce mois de rentrée, un vilain petit virus s'est abattu sur la maisonnée en fin de semaine dernière. Nous y avons TOUS succombé les uns après les autres, tous les 7. Oui, même elle, qui était justement là ce week-end, pas de bol.

Allez, courage, on rentre dans l'automne et la routine post-rentrée !

Profiter du temps libre... pour ne rien prévoir !

Posté le mercredi 13 août 2008 par Oelita, rubrique Perso

Nous sommes sans enfants pour une dizaine de jours. Les 3 grands sont avec leur père (dont je suis divorcée), et les 2 petits sont au soleil chez ma belle-mère. Nous voila donc un couple sans enfants ! (mais on va au boulot, quand même).

La réaction de la plupart des gens quand je dis ça ? "Wouah, vous avez prévu de faire quoi, alors ? ". Et aujourd'hui, c'est mercredi, je ne travaille pas et je suis donc seule à la maison. "Wouah, tu as prévu quoi pour ta journée, alors ?".

Euhhh, comment dire....

S'il y a bien une chose de cool quand on se retrouve sans enfants alors qu'on en a 5 tout le reste de l'année, c'est bien justement de ne RIEN PREVOIR !

Verveines-fleurs de mes potées estivalesPas de contraintes horaires, je rentre à l'heure que je veux, je sors si je veux. Ou pas. Les repas ? On se débrouillera avec ce qu'il y a dans les placards et le frigo, il faut tellement peu de choses quand on n'est que 2 et pas 7 (dont 3 ados morfales, rappelons-le) ! Au pire, on ira au resto (trop dur !). Tiens, la corbeille à linge n'est même pas encore remplie. Et si je trainais 1h sous la douche sans me soucier de laisser de l'eau aux suivants ? Mon agenda est où, au fait ? Bah je le chercherai dans 10 jours... Ya pas foot, ya pas garderie, ya pas solfège, c'est dingue. En prime, au boulot, ya même pas de réunions, c'est vraiment une période de ouf.

On est quand même allés au ciné hier soir. Le ciné est à 50m de chez nous, l'effort n'était pas trop intense. Il a quand même fallu chercher l'horaire et prévoir d'être à l'heure, ce fut difficile.

"Mais vous ne voulez pas en profiter vraiment ?".

On en profite. Vraiment. Le plus dur avec notre vie quotidienne de famille nombreuse, ce n'est pas de ne pas pouvoir "faire des choses" (surtout quand on a des baby-sitters de 16 et 18 ans à domicile), c'est de pouvoir ne rien faire. Et de pouvoir ne rien prévoir à l'avance.

3 billets en 3 jours, c'est ça aussi d'avoir du temps libre ! Mais qui sait si cela continuera les prochains jours ?

18 ans, déjà !

Posté le vendredi 20 juin 2008 par Oelita, rubrique Perso

Non, ce blog n'existe pas depuis 18 ans :-) .

Par contre, mon ainée, ma grande fille, vient de fêter ses 18 ans ! et de passer son bac, aussi...

Le surnom de ma fille, c'est Clochette !Ca donne un coup de vieux, c'est certain. D'un autre côté, c'est quand même hyper gratifiant de voir que cette belle jeune fille si douée est ma fille ! Que j'ai su l'emmener pendant ces 18 ans, et qu'elle aussi a su faire de moi une vraie maman...

Il faut maintenant la voir s'écarter, lui trouver une chambre d'étudiante, se faire à l'idée que l'année prochaine, elle ne sera plus à la maison que certains week-ends. Ce sera d'autant plus difficile que c'est ma seule fille, et que même si j'adore mes garçons aussi, c'est quand même moins facile pour parler chiffons et faire les folles. Ok, on fait aussi très bien les fous :-) .

Ce dimanche, c'est fiesta. Tous en Fée Clochette. Si, si. Histoire de garder encore l'âme d'enfant malgré tout !

Classes de maternelle en vadrouille, le retour

Posté le jeudi 15 mai 2008 par Oelita, rubrique Perso

Il y a un an, je décrivais ici des classes de maternelle en vadrouille, en train de vivre des olympiades sportives sur mon trajet de travail, le matin.

Visiblement, la semaine dernière, l'opération était renouvelée. J'ai en effet pu revivre les mêmes spectacles attendrissants de marmots à brassard en train de trottiner (avec assez peu d'entrain pour la plupart).

Le temps passe, hein ?

Oui, je n'ai rien écrit ici depuis le 23 mars. Et auparavant, je peinais déjà à écrire un billet par semaine.

Pourtant, ce ne sont pas les idées de billets qui manquent. Car en fait, je continue à stocker des idées de billets au fur et à mesure qu'elles arrivent ! Des brouillons d'idées, contenant le plus souvent plusieurs URLs et quelques mots, j'en ai exactement 95. :-O . Certains sont périmés (leur sujet n'est plus d'actualité). D'autres sont davantage des pense-bête pour moi que de vrais brouillons de billets. Ca en laisse quand même au minimum 50.

Je crois que mon organisation n'est pas au point. Depuis le début 2008, dans mes résolutions, j'ai voulu revoir mes priorités pour faire avancer mes sites Maximomes et TourDeJeu. Ca a été efficace : le site Maximômes est bel et bien relancé :-) et TourDeJeu a aussi connu quelques évolutions (encore assez mineures, malheureusement). Mais à l'opposé, ce blog en a pâti.

Je vais tenter d'arranger cela, et ce billet est une première étape pour remettre les mains dans la pâte ! Surtout que ce blog fêtera ses 2 ans à la fin du mois. Pas le moment de s'endormir, ce serait dommage. Allez, un footing avec les petites sections !

NB : j'en profite pour vous signaler qu'Hellotipi, plate-forme d'hébergement de sites familiaux privés que j'affectionne particulièrement (et que j'utilise !), vous propose une liste d'idées cadeaux pour la fête des mères. Ces idées cadeaux sont proposées par des sites e-commerce partenaires d'Hellotipi, et vous permettent de recevoir, avec votre commande, un bon d'achat de 6 mois pour créer un site Hellotipi.

J'ai causé dans le poste !

Posté le dimanche 23 mars 2008 par Oelita, rubrique Perso

(et non dans le post !)

Je vous ai déjà parlé de Parenthèse Radio. J'avais reçu une demande de leur part pour aller y parler de familles nombreuses. Voila, j'ai sauté le pas ! De façon vieillotte, je peux dire "J'ai causé dans le poste" (radio) ! Même si ce poste s'écoute aussi (et surtout ?) sur le web, et que l'émission est écoutable au format MP3.

L'émission a eu lieu mercredi 19 mars, de 13h à 15h, avec Christian Spitz, et je suis intervenue entre 13h et 14h. C'est parti un peu dans tous les sens, je n'ai pas forcément dit ce que je pensais que je dirais et réciproquement, et j'étais super stressée au départ (un peu moins ensuite).

La radio par téléphone, ça fait tout bizarre. Mes enfants étaient en train de déjeuner pendant ce temps, je leur avais fourni leurs saucisses-purées du mercredi 5 minutes avant le début du truc. Mis la Freebox sur le canal radios, et sélectionné Parenthèse dans la liste des radios thématiques. Et j'étais partie m'isoler avec le téléphone.

Plus tard, les enfants sont passés me voir, me dire que "C'est trop marrant de t'entendre à la radio, maman !". Ma fille ainée m'a ensuite laissé un message sur mon mur Facebook "Pour la reine de la radio" :-) .

Sur le site web de Parenthèse, vous pouvez écouter les émissions passées des 2 dernières semaines dans la partie "Archives audio". L'émission est donc en ligne ici (format MP3, 26 Mo) pour le moment ! (la deuxième heure est là aussi). Au fait, je m'appelle Sylvie et non Oelita dans cette émission ;-)

J'ai eu du bol que ça se passe un mercredi car les autres jours, je suis au boulot, et je n'aurais pas pu participer ! En tout cas, une expérience intéressante :-)

Bonnes résolutions 2008

Posté le lundi 14 janvier 2008 par Oelita, rubrique Pratique

Sur le thème des bonnes résolutions de début d'année, quelques liens en vrac :

Pour ce qui est de mes propres bonnes résolutions... je n'en ai pas vraiment. Je me pose pas mal de questions sur le devenir de mes différents sites, dont ce blog, car définitivement, il FAUT que je renonce à plusieurs de mes activités pour pouvoir faire avancer les autres... mais je ne sais pas renoncer. Et même si j'y arrivais, je crois que je créerais aussitôt autre chose pour compenser, et j'en serais toujours au même point :-)

Avec ou sans bonnes résolutions, bonne année 2008 à tous et toutes ! :-D

Lutte contre la procrastination (mais si, vous connaissez !)

Posté le vendredi 30 novembre 2007 par Oelita, rubrique Psycho

Je suis atteinte de procrastination. Tout le monde ne connait pas ce mot, mais tout le monde connait ce souci. Celui de trop remettre au lendemain. D'avoir du mal à démarrer des choses à faire... qu'on n'a pas trop envie de faire. Mais qu'il faut faire. Ou bien des choses qu'on A envie de faire. Mais qu'on a peur de faire (peur de pas y arriver, peur d'être mal jugée, ... peur de réussir aussi parfois !)

Oui, j'ai un agenda et une todoliste ! et même un joli styloJ'ai suivi récemment une formation pour "être efficace". Bon, OK, je n'ai été qu'au premier jour sur 3, parce que le soir même, le stress m'avait bloqué le dos. (La fatigue des grèves avait aussi joué, certes.)

J'ai commencé la lecture d'un bouquin en anglais sur le sujet : "The procrastinator's handbook. Mastering the art of doing it now", par Rita Emmett (on trouve aussi un bouquin d'elle en français sur Amazon : "Ces gens qui remettent à demain", et des tas d'autres livres sur le même thème).

Ce qui en ressort ? que je dois apprendre à renoncer, et que je dois me concentrer sur un objectif un peu ambitieux, celui qui me fait un peu peur.

Ah oui, et que suivre whatmille flux RSS ou surfer sur le web, ce n'est qu'une façon de repousser les autres tâches qu'on a à faire, c'est de la procrastination hypocrite, dit le livre page 49.

C'est pas faux.

Donc le bouquin dit : ce type d'activité doit être une récompense après avoir fait un truc que vous n'avez pas envie de faire et que vous repoussez. Donnez-vous une tâche précise à faire, ou un délai de travail-kon-repousse-toujours à faire AVANT de vous accorder le droit à ce genre de chose. Et encore un délai max. L'auteure dit de s'acheter un timer minuteur.

Vous connaissez un genre de minuteur qui ne fasse pas pas un boucan d'enfer quand le délai est écoulé, donc utilisable au boulot sans me faire repérer de loin ?

Tiens, on pourrait se créer un blog communautaire sur la procrastination ! Un ensemble de trucs et astuces, et un groupe d'entraide ! Super idée !!

Oui mais non, ça c'est encore une idée pour passer du temps sur des conneries au lieu d'attaquer le problème de face.

(n'empêche, ce serait cool)

(ça existe ptet déjà, faudrait chercher ça sur le web... )

(NON, ne pas me mettre à chercher ça sur le web, c'est encore une idée à la con)

(je m'en sortirai jamais)

(Oelita, ferme ce navigateur !)

...

PS : La page Wikipedia sur la procrastination est fort intéressante. Je vous en tire cette citation de Marcel Jouhandeau : « C'est parce qu'on imagine simultanément tous les pas qu'on devra faire qu'on se décourage, alors qu'il s'agit de les aligner un à un. »

Diaporama de fratries de familles nombreuses

Posté le lundi 26 novembre 2007 par Oelita, rubrique Ludique

C'est sur le forum de Maximômes, spécial familles nombreuses, que j'ai lancé cette idée. Prendre ses nombreux enfants en photo, tous ensemble, voila un challenge intéressant.

Il y en a toujours un pour être absent, ou pleurnicher, ou fermer les yeux, ou faire l'andouille, ou vouloir se sauver, ou bouder, ou... Et puis comment "disposer" les enfants ? en ligne, façon rang d'oignon ? en plusieurs rangs, façon photo de classe ? en tas informe, plus rigolo mais moins clair ?

Ce qui est trognon, c'est toujours l'air de famille qui règne dans ces photos, et l'effet d'échelle du plus grand au plus petit, deux éléments qui montrent clairement que c'est une fratrie que l'on regarde, et non un groupe d'amis.

Alors, j'ai eu l'idée de faire une petite compil de photos de groupes d'enfants de famille nombreuse, en demandant l'autorisation de la publier ensuite sous forme de diaporama pour la partager en dehors de notre forum.

Voici donc le résultat ! Merci à toutes les participantes d'avoir bien voulu partager ces photos :-D


FamnombMM
envoyé par Oelita

On envisage de créer d'autres diaporamas thématiques...

NB : deux photos de mes propres enfants sont cachées dans l'ensemble.

Mes petits Calvin jouent avec leur transmogrifier !

Posté le jeudi 24 mai 2007 par Oelita, rubrique Perso

Ce soir, je regardais un carton vide dans mon jardin. Je le fixais d'un regard un peu vide de fin de journée. Hmmm, trouver le courage d'aller le déposer jusqu'aux poubelles. Parce qu'on n'en fait pas grand chose, d'un carton comme ça, si on ne déménage pas. Et puis, il est un peu trop grand pour ranger des vêtements. Un peu trop petit pour en faire une maisonnette. Hmmm....

Tilt ! Tout d'un coup, devant moi, ce n'était plus un carton, c'était un transmogrifier !

Le premier strip du transmogrifier

Oui, j'ai toujours été fan de Calvin et Hobbes !

Bon, étant un peu claustro, j'ai pris un couteau-scie, et je suis partie découper des ouvertures dans mon carton... sous l'oeil curieux de mes garçons : "mais tu fais quoi, maman ? ". Hop.

Enfant dans un carton

Ok, je sais, c'est pas tout-à-fait ça. Et puis il y a deux cartons parce que j'ai des grands enfants (mais là, même mon grand de 14 ans a réussi à se mettre dedans !). N'empêche qu'ils ont bien fait les zouaves avec ça...

Mais demain, je cherche un marqueur et de quoi faire une flèche de vrai transmogrifier !

Le fonctionnement du transmogrifier

« La preuve qu'il y a des êtres intelligents ailleurs que sur Terre est qu'ils n'ont jamais essayé de nous contacter. »

Mon autre blog, sur les jeux en ligne

Posté le mardi 22 mai 2007 par Oelita, rubrique Ludique

C'est un de mes dadas, dont je vous ai déjà parlé : les jeux par correspondance sur internet, qui sont une sous-catégorie des jeux en ligne. Voir ma tentative d'explication de ce que c'est.

Ce genre comprend des jeux de rôle, des jeux de gestion, des jeux de stratégie, des jeux d'élevage, des micro-nations, des jeux par forum. Toutes sortes de jeux en ligne, mais pas en temps réel. Pas non plus des petits jeux en flash auxquels on joue tout seul en se battant juste sur une place dans un classement. C'est du vrai multijoueurs, mais sans les contraintes du "RV pour se connecter à tel jour telle heure", et sans grosbillisme du "plus je suis connecté, plus j'amasse d'XP, plus je suis fort" qui rendent les gens soit accros-dingues, soit déçus de ne pas pouvoir rivaliser avec les accros-dingues ! Des jeux adaptés à la vie moderne, et même familiale, où chacun joue à son heure, à son rythme, mais dans une communauté animée, avec une vraie concurrence humaine et accessible. Et un choix de près de 2000 jeux, dont l'immense majorité est gratuite.

Cette idée me trottait en tête depuis un bon moment, et cette fois-ci, c'est fait : j'ai créé un blog sur le sujet, associé à mon site TourDeJeu. C'est donc : le blog de TourDeJeu.

Je n'en serai pas le seul auteur. Les thèmes abordés iront des anecdotes et perles du monde des JpC aux débats de fond sur cet univers méconnu, en passant par des statistiques (issues de la gestion de TourDeJeu), ou des coups de coeur pour des jeux.

Ma fille m'a dit : "Mais maman, t'es vraiment une accro du web, hein ?", m'accusant d'être un mauvais exemple. Vous croyez ?

Photos macros

Posté le vendredi 4 mai 2007 par Oelita, rubrique Perso

Après des morceaux de boutchou, voici mon oeil pour répondre à ce début de chaine de MrBoo. Libre à vous de continuer... Corinne, c'est déjà ton avatar, dis donc !

Et j'enchaîne sur une ancolie de mon jardin, pour les copines qui ne savaient pas ce que c'était :-D

Donald banlieusard n'est pas content ce matin.

Posté le jeudi 3 mai 2007 par Oelita, rubrique Perso

Ce matin, Donald banlieusard n'était pas à la fête.

Train bondé, image du site blogencommun.free.frAllez savoir pourquoi, en effet, ce matin, mon train était plein. Alors le trajet cool de 25 minutes assise à bouquiner s'est transformé en trajet pas cool de toujours 25 minutes, mais debout. J'ai quand même réussi à bouquiner en m'appuyant dos contre la porte.

Heureusement, j'avais reçu il y a deux jours le livre tiré du blog monhommeaufoyer, donc ça m'a quand même soutiré pas mal de sourires :-) . (Je vous le conseille donc d'autant plus ! L'impression est de bonne qualité, et c'est très sympa à lire sous cette forme).

En arrivant à Paris, zut, ma position stratégique dos à la porte est désormais un problème : je vais devoir sortir en premier, vue la meute menaçante qui se trouve dans le train. La porte s'ouvre alors que le train n'est même pas arrêté, sont fous ces gens. En prime la marche est super haute, on veut que je me casse un truc, ou quoi ? Me voila donc à faire limite une cascade, et jetée sur un quai qui se transforme en marée humaine beuuuuurk ! Difficile d'essayer de remonter me planquer dans le train en attendant le retour du calme. Je vais donc suivre le flot. En essayant de lire mes 3 dernières lignes du livre. En essayant de remettre le livre dans mon sac. Sac qui a une lanière décousue, tiens, il faut que je pense à la recoudre. Ou m'acheter un autre sac. M'enfin, si j'avais le temps de faire les magasins, ça se saurait, et je n'aurais pas un sac et des chaussures à donner honte à toute femme normalement constituée (n'ayant pas 5 enfants, donc).

Heureusement, une fois sortie de la gare infernale, une fois passée la délicieuse place remplie de SDF (coucou MrBoo), je retrouve mon parc, ses joggers, et ses rosiers. Tiens, ils vont déjà devoir tailler les haies rapidement, ça devient la jungle là-dedans.

J'espère que ce trajet bondé restera une exception...

Photo tirée du blog blogencommun sur les transports parisiens.

Juste pour le plaisir...

Posté le mercredi 25 avril 2007 par Oelita, rubrique Perso

Mon ptit boutchou de 2 ans et demi, comme ça, sans raison particulière, juste parce que je testais mon nouvel APN qu'il est trognon :-D

Mon ptit boutchou de 2 ans et demi

Donald banlieusard à la recherche du temps perdu

Posté le vendredi 12 janvier 2007 par Oelita, rubrique Perso

Un ptit billet hors-sujet...

Couverture du Super Picsou Géant contenant Donald banlieusard (si vous l'avez, je vous l'achète)J'ai déménagé en 2005, et je suis partie habiter la banlieue lointaine. Oui, difficile de trouver une grande maison pour 7 à un prix abordable... Du coup, matin et soir, je prends le train pour aller travailler à Paris. Tout de suite, dans ma tête, j'ai alors pensé à "Donald banlieusard".

Cette aventure de Donald, au nom palpitant, est parue dans un Picsou Géant Magazine de fin 1977. Oui, je suis vieille, donc je l'ai lu quand j'avais 11 ans. Ca avait marqué la petite parisienne intra-muros que j'étais : mon dieu quelle horreur, ce grand flot de banlieusards sortant de leur train, remontant le quai avec empressement, serrés comme un banc de sardines, pour aller se dispatcher dans le métro... Je ne me rappelle plus du tout de l'histoire, mais l'image grand format de ce magma humain m'a impressionnée.

Quand j'ai dit à mon frère que j'allais ainsi déménager, il m'a aussitôt dit "ah ! Donald banlieusard", donc il en avait gardé le même souvenir que moi :-O

Intérieur d'un trainMe voila donc partie dans mes allers-retours de banlieusarde, des coin-coin plein la tête, un chouïa déprimée. L'arrivée du train en gare parisienne, les gens pressés de sortir, de courir prendre leur métro ou RER, le quai noir de monde :-( . Pourtant...

Pourtant, au bout de quelques jours, je me rends compte que ça ne correspond pas tout-à-fait à la réalité. Même si une majorité des voyageurs se précipite ainsi sur les portes de sortie, beaucoup d'autres sont nettement moins pressés. Il faut dire que la gare parisienne est le terminus, et que le même train va repartir 30 minutes plus tard en sens inverse. Donc, pas de risque, sauf si on s'endort carrément, de louper sa sortie.

Je commence donc, comme certains voisins, à finir ma page de magazine ou de bouquin avant de me lever. Moins de bruit, moins de foule, un quai plus tranquille. Plus les jours passent, plus je prends mon temps. Ce ne sont plus 30 secondes, mais 2 minutes, puis 4 puis 6 que je passe tranquillement dans mon wagon à finir mon chapître ou ma revue ! Et je me rends compte que je ne suis pas la seule ! Et depuis, Donald banlieusard est loin, bien loin. Je fais partie d'un club de lambins qui ont décidé que le train est un endroit délicieux pour traînasser, et que le parcours du (long) quai de la gare est une balade à faire nez au vent en chantonnant. Ca change carrément les choses.

En prime, ensuite, j'ai choisi de faire à pied le trajet qui me sépare de mon bureau plutôt que de prendre le métro. Cela me prend 1/4h en marchant d'un bon pas, et je parcours principalement un parc. C'est le moment d'observer un tas de gens qui font leur jogging. Une petite dame chinoise qui court moins vite que je ne marche, mais qui a l'air très décidée. Un couple de jeunes seniors habillés de façon identique, et courant côte à côte d'un même pas rythmé. Un groupe de 3 jeunes gens avec leur coach grisonnant (leur père ?) qui les encourage. Une quadra grimaçant sous l'effort qu'elle s'impose pour garder la forme. Une jeune femme grimaçant tout autant. Un jeune homme dans son monde, son bonnet lui recouvrant la tête, bonnet dont ne sortent que 2 fils blancs le reliant à son lecteur MP3. Le soir, en sens inverse, ce sont plutôt des parents et enfants que je croise, du moins à la belle saison. Des nounous et des mamies avec des poussettes.

Bref, mon voyage de banlieusarde me plaît bien finalement :-D et ça me rassure de voir qu'autant de gens savent encore prendre leur temps !

NB : photo extraite du site des transports du Canada.

5 choses que vous ignoriez sur moi

Posté le dimanche 31 décembre 2006 par Oelita, rubrique Perso

S@lv@ m'a envoyée cette chaîne, alors bon, je vais faire un effort pour y répondre.

5 choses, donc, que vous ignoriez à mon sujet (fastoche, vu que je raconte pas grand chose sur ce blog, héhé) :

  • Je ne sais pas faire de vélo. Ca étonne toujours beaucoup les gens, et je ne comprends pas pourquoi. C'est obligatoire, dans la vie, d'apprendre à faire du vélo ?
  • Je suis experte (hum) en internet mais je déteste le téléphone et je suis nulle en mobiles. J'ai récupéré le vieux mobile de ma fille l'an dernier, et j'ai mis 2 semaines à comprendre qu'il faut l'allumer pour qu'il fonctionne. Je fais un vrai blocage, je vous dis. Et ne comptez pas sur moi pour répondre à d'éventuels SMS, j'ai pris une carte sans l'option SMS de toutes façons :-)
  • J'ai rencontré mon (second) mari en jouant sur Internet (voir mon billet sur les JpC). On est tombés amoureux par mails et irc. Oui, c'est possible. Et ce sont nos pseudos, Oëlita et YeDo, qu'on a fait graver dans nos alliances !
  • Je déteste le café sous toutes ses formes. Mais j'accompagne mes collègues à la cafet (sans rien boire) pour ne pas passer pour une sauvage, quand même.
  • Je suis fan de Queen et Pink Floyd, et j'ai vu les deux en concert. Queen en juin 86 à l'hippodrome de Vincennes, 2 places gagnées à un concours sur Ouï FM, c'était génial. Pink Floyd 2 ans plus tard, en juin 88 à Versailles, c'était pas terrible (évidemment, sans Roger Waters...).

Je passe la main à femme active, Etcetera, Corinne, Clem, et à Petouille (je peux mettre le lien sur ton blog ?).

Bon réveillon à tous et à toutes !

La rentrée est faite.

Posté le jeudi 7 septembre 2006 par Oelita, rubrique Perso

Voila, ça y est. Tous les enfants sont à leurs cours, les livres sont couverts, les formulaires remplis et signés, les fournitures complètes (enfin... quelques profs demanderont sans doute des compléments !). Les inscriptions extra-scolaires ne sont pas encore toutes faites, mais on peut dire qu'en gros, la rentrée est finie !

Enfin, je peux retrouver mon bureau tranquille... et reprendre mon retard de lecture de blogs. Yen a, on voit qu'ils n'ont pas d'enfants !