Jeunes papas sur internet

Posté le jeudi 10 mars 2011 par Oelita, rubrique Psycho

Mon n°4 endormi par son papaSur Twitter, je "suis" pas mal de joueurs, de développeurs, et autres geeks en tous genres. Ce qui veut dire que je suis un certain nombre d'hommes plutôt jeunes. En tous cas plus jeunes que moi. Ayant l'âge de devenir papa pour la première fois.

Ces derniers mois, je suis donc tombée à plusieurs reprises sur des tweets et autres billets de blogs exprimant ce passage au statut de jeune père. L'attente de la grossesse, l'accouchement, les premiers mois... J'ai à chaque fois trouvé cela très touchant. Parce qu'on a moins l'habitude de lire ces témoignages masculins. Parce que mon plus jeune enfant a désormais déjà 6 ans et que c'est loin pour moi, mais toujours si proche. Parce que mon aînée a déjà 20 ans, et que je ne me lasse pas de ces découvertes de la parentalité par les autres.

Voici donc quelques billets qui m'ont touchée ces derniers mois :

... et des tweets de

  • @naholyr
    • Rien de plus chiant que la famille qui veut t'expliquer pourquoi pleure ton bébé, alors que tu le sais : VOUS BRAILLEZ ET IL PEUT PAS DORMIR
    • Trop meugnon le bébé qui part en fou-rire avec son papa qui déchire du papier \o/ http://youtu.be/1FyEeWOGLcA
    • je trouve ça émouvant les parents qui pensent que leur enfant est le plus beau... alors qu'il est clair que c'est le mien
  • @papageek_
    • Depuis que j'ai un fils, je comprends pourquoi mes parents regrettaient de ne pas avoir de journée de 48h
    • 4 jours que j'avais pas vu mon fils et déjà je le trouve changé.
    • Ce matin je pensais être un mauvais père à ne pas avoir entendu mon bébé pleurer de la nuit. Mais en fait non, il a juste dormi 7H \o/
    • Changer la couche de mon fils dans les toilettes du TGV, c'est sportif, mais c'est fait !
  • @Pascaltje
    • oh, je suis papa depuis un an :D
    • aq&&a&a&&&&a (bebe decouvre twitter)
    • porte bébé : attention aux boucles d'oreille & bijoux en général, barbe & lunettes !

Logiciels de contrôle parental

Posté le lundi 17 janvier 2011 par Oelita, rubrique Techno

Je pense toujours qu'il ne faut pas se reposer simplement sur une solution logicielle pour accompagner ses enfants sur internet. Cependant, utiliser un outil de contrôle parental semble assez indispensable pour éviter que les plus jeunes de nos enfants ne tombent par erreur sur n'importe quoi en utilisant Google. C'est vite arrivé... D'autre part, ces outils ne permettent pas seulement de bloquer l'accès à des sites, mais aussi de donner des limites de temps, de détecter si un enfant donne des infos personnelles, et d'autres fonctions encore. Cela mérite donc de se pencher sur le sujet.

J'avoue que j'ai traité le sujet assez vite... J'ai demandé l'avis des copines, lu un ou deux articles, et installé un outil gratuit parmi d'autres. Il s'agit dans mon cas de K9 web protection. Ma foi, cela fonctionne plutôt bien, et mes enfants m'appellent parfois pour me demander de débloquer un site ou un autre. Mon mari me dit cependant que l'outil a planté quelques fois, causant quelques soucis.

Rubriques de sites à bloquer sur K9

Par ailleurs, il est important, si vous êtes sous Windows et que vous avez plusieurs enfants, de leur créer des sessions pour chacun. Cela permet d'éviter les erreurs de manipulation ("mon frère m'a supprimé mon fichier !!"), et d'établir des horaires de connexion autorisées. Les manips et les possibilités varient selon la version de windows, mais à partir de Vista, il existe un logiciel de contrôle parental intégré. Voici un guide de configuration sous Vista et 7 chez Cnet. A la maison, nous l'utilisons pour paramétrer les horaires. K9 a l'inconvénient de ne pas gérer les filtres par session Windows.

Récemment, je suis tombée sur cet article du Journal des femmes Linternaute, qui présente Norton Online Family. Les fonctionnalités semblent intéressantes ! Je ne suis pas fan des outils de flicage qui vous balancent des rapports sur l'activité en ligne des enfants, mais l'idée que l'enfant puisse aller outre un blocage en devant vous envoyer un message de justification est assez plaisant.

Exemple d'utilisation de Norton Online Family

Sur le forum Maximômes, des mères de famille nombreuse avaient aussi parlé de Parentsdanslesparages, un outil de contrôle du temps passé sur l'ordinateur.

Si vous avez des expériences à partager sur le sujet, n'hésitez pas à en parler en commentaires ! Cet article est en effet très loin d'être exhaustif...

NosJuniors, pour les parents d'enfants de 8 à 12 ans

Posté le lundi 6 décembre 2010 par Oelita, rubrique Psycho

Septembre 2010, salon du Monde du jeu à la porte de Versailles. Stands de jeux vidéos d'un côté. Jeux dits "de société" de l'autre. Je me balade avec mon mari et nos deux plus jeunes enfants. On arrive dans le coin des jeux pour enfants, et mon mari me signale "Regarde, le stand d'un site qui devrait te plaire !". Je découvre en effet un site dédié aux parents d'enfants de 8 à 12 ans, NosJuniors. J'y vais pour taper la discute, et surtout savoir s'il s'agit encore d'un site super commercial, d'un site dédié à la sécurité de nos pauvres enfants menacés par la société actuelle et les dangers d'internet (ras-le-bol de ces discours), ou d'un vrai site sympa pour parents expérimentés (qui ont déjà eu 8 ans pour apprendre à être parents, quand même !).

Logo NosJuniors

Je suis tombée direct sur Isabelle, cofondatrice du site. Qui a commencé à me parler de ces enfants qui ne sont plus des bébés, mais pas encore des ados. Des parents qui veulent des conseils de tous les jours et des sujets adaptés à cette tranche d'âge passionnante. Je lui ai parlé de Maximômes et de 7surleWeb. De mon fils de 9 ans. De mon expérience passée avec mes 3 ainés, passés dans le camp des ados (voire des jeunes adultes, eh oui, mon ainée a 20 ans et habite un studio à Paris... ).

Bref, je suis restée 20 bonnes minutes à tchatcher non-stop. Heureusement que mes fistons testaient des casse-têtes avec leur père pendant ce temps-là !

On s'est quittées en se disant qu'il faudrait se revoir, et faire des échanges entre nos sites. En se laissant nos cartes de visites mutuelles (j'avais pris ma boite de cartes TourdeJeu, mais il y avait aussi quelques Maximômes dedans !). On a gardé le contact par mail, et cela s'est soldé par un déjeuner japonais il y a peu de temps. Je n'ai jamais autant discuté pendant un repas au resto ! Surtout qu'Isabelle m'a interviewée pour sa rubrique "Les parents bloguent-ils". Notre collaboration ira peut-être plus loin en 2011, qui sait...

A mon tour, je lui ai posé quelques questions pour vous présenter NosJuniors, un site que j'aime.

NosJuniors parle des Juniors de 8 à 12 ans, pourquoi cette tranche d'âge précisément ?

A l'origine de NosJuniors.com, il y a une conviction : trop petits ou trop grands, déjà trop mûrs ou pas encore assez, entre jeune enfance et adolescence, les 8-12 ans sont une tranche d'âge à part qui mérite la lumière. Ils n'ont jamais été aussi ouverts sur le monde, à l'aise avec tout ce qui questionne toujours leurs parents (notamment les nouvelles technologies), paraissent bien plus grands qu'ils ne sont au fond d'eux. A cet âge leurs parents n'ont plus aucune source d'information évidente, la presse parentale s'adressant aux parents dont les enfants ont moins de 6 ans. Pourtant ils ont plein de questions ! Et surtout ils ont conscience que ce qu'ils construisent à ce moment charnière de la vie de leurs enfants est clé pour la phase d'après : l'adolescence...

Le site n'utilise pas le terme "pré-ado" souvent proposé pour cet âge-là. C'est fait exprès ? Cela signifie que vous les voyez comment, ces Juniors ?

Parce que nous réfutons l'idée que les Juniors soient une sorte de sandwich, coincé entre enfance et adolescence, et parce qu'être "pré-quelque chose" reviens à ne pas avoir d'existence propre. Aux Etats Unis on les appelle des tweens, la contraction de between et teen. Nous avons décidé que les mettre en valeur commençait par leur donner un nom (et nous espérons bien faire des émules !), ce sera Juniors. Et nous ne revendiquons : le préado n'existe pas !

Les rubriques de NosJuniors

D'où viennent les articles ? NosJuniors est un magazine en ligne ou un site plus large que cela ? Vous êtes combien à vous en occuper ?

Les articles sont écrits par des journalistes professionnels. NosJuniors.com est un magazine en ligne, qui a vocation à prendresse vraiment la suite de la presse parentale papier, d'être le lieu d'information mais aussi de partage des parents des 8-12 ans, et plus largement des parents qui n'ont plus seulement des bébés à la maison ! Nous sommes 3 à y travailler à plein temps, plus 7 journalistes indépendants. Une petite équipe mais beaucoup d'idées ! (NDLR : pas si petite, l'équipe !)

J'ai vu des tests de produits par des parents. On peut participer à ces tests, comment ça marche ?

En effet selon les opportunités nous proposons aux parents de tester des produits, sous réserve bien sûr qu'ils acceptent de nous faire des comptes rendus sérieux et circonstanciés. Autrement régulièrement la rédaction réalise des tests produits et même des matchs, pour aider les parents dans leur consommation courante !

Le site a-t'il des projets d'évolution à venir ?

Le site va continuer de grandir, et nous allons au fur et à mesure également développer la partie "boutique" associée. Non pas tant pour vendre mais pour servir de repères et de sélection produit dans différentes catégories (livres, jeux vidéo, high tech...) aux parents. Nous développerons aussi courant 2011 toute une plateforme de services destinés à aider les parents dans leur organisation courante. En attendant le forum a ouvert il y a un petit mois, nous comptons bien le développer afin de créer un vrai partage entre parents de Juniors.

Dans une famille nombreuse, on a souvent des enfants appartenant à des tranches d'âge variées (pour ma part, ça va de 6 ans à 20 ans, par exemple !). Vous allez aussi créer des articles sur les autres âges, ou pas ?

Pour le moment nous nous concentrons sur cet âge si particulier : il y a tant à dire, à défricher, expliquer !! Et nous pensons de plus qu'on ne s'adresse pas de la même façon et dans un même lieu aux parents de petits enfants, de Juniors, et d'ados, même si un parent peut avoir les 3 âges à la maison. Mais nous réfléchissons à décliner pourquoi pas le concept sur les plus grands, quand nous serons mûrs !

PS : Isabelle participe à un concours de Mompreneur, et pour voter pour elle, c'est par ici !

L'installation informatique familiale, un casse-tête

Posté le dimanche 5 décembre 2010 par Oelita, rubrique Techno

Je sais qu'on est une famille nombreuse (avec 3 grands ados et 2 enfants) ET des fondus d'informatique et d'internet...

Donc voila, chez nous, l'installation informatique comprend 4 postes fixes et 2 ordinateurs portables, un netbook, une imprimante multifonctions partagée, un disque externe partagé, une Wii, une PS3 et des DS (je ne sais même plus combien). On peut y ajouter deux télévisions sur lesquelles on aimerait regarder les chaînes que propose notre box, et les films qu'on y enregistre.

Même en étant un couple d'ingénieurs informaticiens (j'ai la chanson dans la tête à chaque fois !), ce n'est pas simple !

On utilise donc beaucoup le Wifi, et aussi le CPL (courant porteur) pour 2 des ordis fixes et le disque dur. Pas mal du tout, le CPL, mais un peu coûteux pour une grosse installation comme la notre. On se pose quand même aussi régulièrement des questions, par exemple depuis que je suis en télétravail un jour par semaine avec un ordi portable du boulot à rajouter sur tout ça.

Je suis tombée par hasard (un lien Twitter, je crois ? je ne sais plus du tout de qui, oups) sur ce site : la Net Family. C'est fait par un fabricant de matériel de réseau informatique, NetGear. L'accroche est "Profiter un max de ma box". J'ai trouvé ça très intéressant !

La Net FamilyApparemment, dans une famille standard avec une fille et un garçon, les besoins sont donc les suivants :

  • la fille ado veut stocker sa musique et ses photos,
  • la mère veut regarder la télé d'où elle veut,
  • le père veut profiter d'internet partout dans la maison,
  • le jeune garçon veut jouer,
  • le chien veut porter des bois de renne (oui, c'est Noël).

Bon, il faut avouer que ce n'est pas SI stérétotypé que ça, oups. Même si je veux regarder la télé ET profiter d'internet partout dans la maison (quoique, pas trop sous la douche, non, quand même). Bref, ce sont les besoins sur lesquels le site désire vous aider, et ça recoupe assez bien ce que je disais plus haut (il manque juste l'imprimante, NetGear n'en fait pas ?).

Pour cela, il va vous expliquer ce qu'est le CPL et comment le mettre en place, les solutions Wifi, les espaces de stockage NAS et le lecteur multimedia (ce sont déjà des besoins moins basiques), . Evidemment, on n'échappe pas, site constructeur oblige, à "le produit XYZ est le produit qu'il vous faut, vous le branchez et ça marche tout seul". C'est de bonne guerre. Et c'est sympa de fournir des schémas assez clairs comme celui-ci :

schéma de branchement internet net family

Femmes et jeux vidéos, causes et conséquences

Posté le lundi 19 juillet 2010 par Oelita, rubrique Socio

Lu sur Gamongirls : Les femmes préfèrent les jeux pas trop compliqués

Cette étude menée auprès d’un peu moins de 1000 joueuses montre que :

les femmes accordent beaucoup moins de temps aux jeux vidéo que les hommes (environ 8 heures par semaine contre 17 heures pour les messieurs). Et dès qu’un jeu s’avère un peu difficile, elles abandonnent !

Moi j’aurais aimé savoir le temps comparé de ces mêmes personnes sur d’autres activités. Au hasard, par exemple, sur les tâches ménagères ou l’occupation des enfants. Parce que j’ai l’impression que les chiffres d’heures passées sont à peu près inversées entre hommes et femmes pour ces fameuses tâches, non ?

Doit-on en conclure que :

A - Les femmes n’aiment pas jouer et préfèrent faire le ménage, la cuisine ou faire faire les devoirs aux enfants.

B - Les femmes ont moins de temps pour jouer parce qu’elles s’occupent davantage de la maison que leur conjoint.

A mon avis, les plus joueuses de l’étude sont des célibataires sans enfants… (ou des femmes comme moi qui ont une maison pas très bien tenue et des enfants qui s’occupent très bien tous seuls ! ).

Quant à la difficulté de jeu, je pense que quand on passe moitié moins de temps pour jouer, forcément, il vaut mieux prendre des jeux moins compliqués. Surtout quand on doit s’interrompre souvent pour aller surveiller le repas en train de cramer (polom polom) ou aller essuyer les fesses du ptit dernier aux toilettes. (ou aller dépanner l’ordi du même ptit dernier qui se plaint qu’il n’a plus accès à LaBrute).